Info flash : Le 9ème Comité Conjoint de Mise en œuvre de l’APV-FLEGT se tient les 21 et 22 novembre 2018 dans la salle de conférences du Ministère de l’Economie Forestière.

Bienvenue sur le site de l'APV FLEGT

L'APV FLEGT au Congo !

Le gouvernement congolais et l’Union européenne ont signé le 17 mai 2010 un Accord de Partenariat Volontaire (APV) sur l’Application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT). Cet accord commercial, entré en vigueur le 1 mars 2013, a pour but d'améliorer la gouvernance forestière au Congo et de s'assurer que le bois et les produits bois du Congo remplissent les exigences réglementaires du pays.

A travers l’APV FLEGT, l’Union Européenne et le Pays Partenaire s’engagent à travailler ensemble pour soutenir les objectifs du Plan d’Action FLEGT et à mettre en place un régime d’autorisations pour le bois importé et commercialisé en Europe.

Dans ce site vous trouverez plus d’information sur la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Volontaire en République du Congo, sur les acteurs impliqués et plusieurs documents à télécharger pour approfondir votre compréhension du processus.

Pour les dernières nouvelles sur le processus, veuillez consulter la section « actualités » ainsi que les lettres d’informations, publiées dans la rubrique « téléchargements ». 

Une vue des participants de l'atelier

La 11ème édition du forum régional sur la gouvernance forestière s’est tenue les 30 et 31 octobre 2018 à Brazzaville sous le patronage de Mme Rosalie MATONDO, Ministre de l’économie Forestière représentant M. Clément MOUAMBA, Premier ministre, Chef du gouvernement en présence de nombreux invités.

Cet événement est le premier du genre pour le Projet «  Voix des citoyens pour le changement. Observation forestière dans le Bassin du Congo » (CV4C), mais la 11ème d’une série de conférences internationales similaires organisées sous les auspices du précédent Projet « Renforcement de la Gouvernance Forestière en Afrique » (SAFG) et le Projet « EU-CFPR » du Centre International pour le Développement et la Formation (CIDT). Il  a été organisé en collaboration avec le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route de la Facilitation du PFBC portant respectivement sur les volets Gouvernance Forestière, REDD + et Utilisation des Terres. Ceci en vue de la préparation de la 18ème réunion des Parties de haut niveau, dont la tenue est prévue du 27 au 28 novembre 2018 à Bruxelles en Belgique.

Ce Forum a été organisé avec l’appui financier du Projet CV4C, cofinancé par l'Union européenne et le Département britannique pour le développement international (DFID). Il a rassemblé environ 300 participants représentant les pays du Bassin du Congo, les organisations de la société civile, des organisations internationales, des bailleurs de fonds, des représentants d’institutions de recherche et le secteur privé. Il a eu pour objectif de fournir un espace d’échange libre et ouvert pour le partage d’informations, d’expériences, des leçons apprises, des idées et des recherches à jour autour de la gouvernance forestière, des processus APV-FLEGT, la REDD+, l’utilisation des terres et d’autres et d’autres initiatives visant à améliorer la gouvernance forestière et lutter contre l’exploitation illégale, la déforestation et la dégradation des forêts.

 

Durant ces deux jours de travaux, les parties prenantes ont été édifiées au travers de nombreuses présentations réparties en huit sessions dont l’aperçu de l’état de la gouvernance forestière et au-delà, les cadres juridiques régionaux et processus de réformes, l’engagement du secteur privé et l’utilisation des terres ainsi que la certification forestière et les liens avec la gouvernance forestière.

Au terme des travaux, les participants ont formulée plusieurs recommandations. Il s’agit, entre autres, le renforcement du cadre juridique relatif au partage des bénéfices issus de l’exploitation forestière en insistant sur le consentement libre, informé et préalable des communautés locales et populations autochtones et la parité homme-femme, le renforcement des mesures correctives et punitives en cas de non respect des obligations par les concessionnaires,  la prise en compte de la complexité des rôles liés au genre afin de déterminer les possibilités d’amélioration de la gouvernance forestière et d’œuvrer pour une plus grande équité, le renforcement des capacités entre les organisations d’observations indépendantes des forêts et celles de lutte contre le trafic de la faune et la mise en œuvre de la « Feuille de route de Brazzaville pour une foresterie participative plus efficace dans le contexte de l’agenda 2030 en Afrique centrale »  en vue d’améliorer, d’une part, l’efficacité de la foresterie participative et d’autre part, la participation des populations autochtones et des communautés locales dans la gouvernance forestière.

Clôturant les travaux de ce forum, Mme Rosalie MATONDO a assuré, aux participants ainsi qu’aux organisateurs, l’engagement du gouvernement du Congo et  sa disponibilité à échanger davantage sur les conclusions en vue de les capitaliser pour un meilleur avenir des forêts afin de capitaliser leurs rôles au triple plan économique, social et environnemental.

 

Bienvenu LOUZOLO

Newsletter

Joomla izrada obrazaca by JoomlaShine

T: +242 06 514 29 00

E: contact@apvflegtcongo.com

Suivez-nous sur :

      

APVFLEGT CONGO ©2017 - Tous droits réservés - Conception Lynx